Flux RSS

Accueil
Accueil
DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama

Accueil

L'IRIST est devenu   l'AHP PREST :

Les Archives Henri-Poincaré - Philosophie et Recherches sur les Sciences et les Technologies

 

Cette unité résulte de la fusion du Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré de Nancy avec l'Institut de Recherches Interdisciplinaires sur les Sciences et la Technologie (IRIST) de Strasbourg.

Les Archives Henri Poincaré - Philosophie et Recherches sur les Sciences et les Technologies sont une Unité Mixte de Recherche CNRS / Université de Lorraine / Université de Strasbourg (UMR 7117). Nos recherches s'étendent de la philosophie et l'histoire des sciences à l’esthétique, l’histoire de la philosophie, la métaphysique ou l’épistémologie formelle. Elles s'organisent selon trois axes articulés :

  1. Humanités numériques et Archives en philosophie, en histoire des sciences et de l'industrie
  2. Sciences et réflexivité : approches historiques, institutionnelles et philosophiques des pratiques scientifiques
  3. Philosophie : systématicité, métaphysique, logique

le projet scientifique 2018-2022 est téléchargeable en suivant ce lien.


 La lettre d'information des Archives Henri-Poincaré donne une vue synthétique des activités et de la vie du laboratoire    Cliquer ici pour la consulter

 

 

 

Présentation de l'AHP PREST de Strasbourg (ex 'IRIST' ) :

Batiment du 7 rue de l'UniversitéTravaillant dans la proximité des sciences exactes et de la médecine au sein de l'Université de Strasbourg, l’Unité de recherche IRIST (EA 3424) était engagée depuis plus de 25 ans dans une réflexion sur les sciences et technologies en société (science studies, STS).

L'unité de recherche nourrit sa réflexion, d’une part, d'analyses historiques, philosophiques, sociologiques et anthropologiques, et d'autre part, d'expériences pratiques et d'études du terrain (portant sur la clinique médicale, les laboratoires scientifiques, les dispositifs de démocratie participative dans le champ des sciences et de technologies). La spécificité de cette unité de recherche consiste en une véritable interdisciplinarité et une pluralité d'approches qui réunissent et intègrent aussi bien des études sociales que des analyses cognitives et épistémologiques des sciences et des techniques. Dans cette perspective, l’ unité de recherche vise à éclairer la genèse et la structure des rapports complexes et souvent conflictuels, entre la génération des savoirs et leur mise en société, et traite plus particulièrement de questions comme la circulation sociale de nouvelles connaissances, leurs perception, appropriation et gestion, en insistant sur la richesse des discours (scientifiques, politiques, éthiques, artistiques, sociaux, etc.) et le caractère évolutif de la multiplicité de leurs auteurs, qui sont autant d’acteurs reconfigurant sans cesse l’espace des questions légitimes comme celui des procédures adaptées à leur résolution.

escaliers du 7 rue de l'Université


L’IRIST, était dirigé par Matthias Dörries, professeur d'épistémologie et d'histoire des sciences et des techniques à l'Université de Strasbourg, été composé de deux équipes :


LASTUS : Laboratoire d'Analyse des Sciences et des Technologies de l'Université de Strasbourg

Il est localisé au 7 rue de l'Université.

Sous la responsabilité de Catherine Allamel-Raffin, il centre ses analyses sur les aspects épistémologiques, sociologiques et historiques de la production et de la diffusion des objets et des pratiques scientifiques, ainsi que sur les implications de ces objets et pratiques pour l'ensemble du champ social. (anciennement dénommé Groupe d'Etudes et de Recherches sur la Science de l'Université Louis Pasteur, GERSULP)

Équipe EPM : Éthique et Pratiques Médicales

Elle est localisée dans le bâtiment d’Anatomie, dans l’enceinte de l’hôpital civil de Strasbourg.

Sous la responsabilité de Jean-Christophe Weber, Professeur d'Université-Praticien Hospitalier, elle étudie les pratiques médicales et soignantes envisagées dans leur complexité. Elle privilégie l'analyse critique, dans une optique de mise en évidence des processus effectivement à l’œuvre. L’abord éthique est considéré comme une réflexivité inhérente à l’agir qui tente de s’ouvrir à toutes ses dimensions : si elle implique un sujet pratique, dans une relation particulière, la médecine connaît aussi des déterminations sociales, politiques, économiques, managériales, culturelles, etc.